forum de RP (hentai, yuri et yaoi accepté)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une Sensation de Liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Night Tenjo
Surveillant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 650
Age : 24
Sexualité : Hétéro
Cote Coeur : Celui d'un homme comblé
Age (du perso) : 21 ans
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Une Sensation de Liberté    Mar 30 Nov - 22:33

Le jeune homme aux cheveux argentés était assis parmi trente autres éléves dans une salle de classe, comme la plupart d'entre eux, il était lui aussi en trin de fixer l'horloge accrochée au dessus de la porte d'entrée. Tout le monde n'avait qu'une idée en tête, c'était de quitter cette salle de classe mais chez le jeune homme, ce sentiment était encore plus présent, il ne voulait que cela depuis le début de la journée. Et puis, qu'est ce qu'il en avait à faire du nombre de molécules présents dans un atome ? Il ne savait meme pas s'il y avait des molécules dans un atome, de toute façon, les sciences n'avaient jamais été sa voie, il était plus fait pour le blablatage, pour parler de ses passions, une filière comme le commerce ou bien l'enseignement ? Ah c'était une bonne idée cela, l'enseignement, d'autant plus qu'il aurai être plus proche de son épouse qui était infirmière scolaire.

Son épouse ? Oui, c'était pour cela qu'il n'était pas du tout sérieux en cours de physique, il n'avait qu'une idée en tête, courir retrouver son épouse, c'était ça les envies d'un jeune marié : rester toujours auprès de la femme de sa vie. Night et Seiyoku s'étaient rencontrés, un jour, par hasard aux sources d'eaux chaudes, c'était une rencontre inattendu, improviste. Dès le premier jour, ils étaient passés à l'acte, c'était avont tout une relation physique qui devenu peu à peu, des sentiments très forts, ils avaient appris à se découvrir, à se trouver des points communs, des mêmes rêves. Leurs diffèrences, comme celle de l'âge ou bien d'hierarchie faisaient leurs forces. Leur relation avait évolue au point qu'un jour, Night avait pris la décision de demander sa main et elle l'accepta. Ils s'étaient mariés discrètement, sans le dire à grand monde, la raison était simple, ils n'étaient pas le genre de personne qui partager leur vie privée avec chaque inconnu qu'ils croisent. Mais il y existait un risque parmi tout cela, si quelqu'un dans le pensionnant l'aurai découvert, Seiyoku, aurai pu dire au revoir à son poste d'infirmière et lui aurait pu commencer à chercher un travail dehors alors pour le moment, ils vivaient paisiblement leur vie maritale mais chacun de leur cote.

La sonnerie des fins de cours le réveilla brutalement comme un coup de massue, il prit sa trousse, les quelques feuilles qui étaient éparpillés sur la table et les mit dans son sac. Night se leva de sa chaise et courut à l'extérieur, plus une minute à perdre, il fallait qu'il ailles vers l'infirmerie. Son infirmière ferai obligatoirement une petite crise s'il était en retard, ce dont Night avait toujours tendance à être, il arrivait toujours à trouver un moyen de se reprendre, de se faire pardonner mais faire patienter sa bien aimée n'était pas si gentil.

Tout en avançant vers l'infirmerie, le jeune se regardait dans le reflet des fênetres, il mit un peur d'ordre dans ses cheveux et desserra sa cravate pour l'enlever et le faire disparaitre dans son sac, en meme temps, il prit la peine d'entrouvrir lègerement sa chemise, laissant une vue sur son torse. Voila, Night se sentait comme le dirai les femmes, plus désirable. Il avança à grands pas vers l'infirmière, arrivé à la porte, il toqua trois fois, une habitude, un sorte de mot de passe pour pouvoir se reconnaitre. Il ouvrit lègerement la porte avant de mettre la tête par la porte et là, il la vit. Comme à chaque instant, à chaque moment qu'il la voyait, son coeur manquait un battement, ces sentiments amoureux emballaient son coeur.


- Tu sais qu'il n'y a pas d'autres femmes dans ce monde qui puisse concurrencer ta beauté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiyoku Tenjo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 28
Sexualité : Bisexuelle
Cote Coeur : Celui d'une enfant s'eveillant à de nouveau sentiment
Age (du perso) : 22 ans
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Une Sensation de Liberté    Dim 19 Déc - 23:17

" Beau parleur ! "

Elle avait répondu sur un ton à la fois séducteur et moqueur, en parfait accord avec sa personnalité dira-t-on, mais sur son visage il y avait quelque chose, une certaine tendresse. Seiyoku Tenjo était debout au milieu de la pièce avec des dossiers médicaux dans les bras, la salle était un peu désordonné et sans doute faisait-elle le ménage.

"Encore en retard mon cher mari, mais je sens que si tu me donnes un petit coup de main je serai prête à passer l'éponge pour cette fois-ci. "

Elle sourit, se dirigea vers le bureau pour poser la pile de document encombrante et revint vers Night. Doucement, elle glissa ses bras autour de son cou et plongea son unique oeil couleur azur dans les siens topazes.

" Est-ce que le marché vous convient M.Tenjo ? "

Et ne lui laissant en faite pas tellement le temps de répondre, elle avança ses lèvres pour les presser contre les siennes, doucement, pour un lent baiser langoureux qu'ils prirent le temps de savourer dans cette infirmerie vide de toute personne mis à part eux. Même lèvres séparées, ils ne relâchèrent pas leur étreinte, restant étroitement enlacé. Sei déposa un baiser sur la joue de Night, et soupira à son oreille. Combien de temps cela faisait-il depuis leur mariage secret ? enfin secret façon de parler. Cela devait déjà faire bien deux mois, deux mois d'une vie de couple rêvée. Night continuait ses études, Sei continuait de travailler, ils vivaient tout les deux dans leurs propres locaux mais 3 nuits par semaine se plaisaient à passer la nuit ensemble, à se lever ensemble, peut être était-ce le manque permanent de l'autre qui les rendait aussi uni.

Après une petite minute, ils se séparèrent comme un accord et poing sur les hanches, elle regarda les piles de dossier.

" La fin de l'année scolaire approche n'est-ce pas ? et me voila à devoir ranger tous ces dossiers car bientôt il y aura des départs, et donc des transferts de fichier médicaux. Par ailleurs Night " dit-elle en se retournant vers lui " tu ne m'as toujours pas dit ce que tu avais décidé pour l'an prochain... si tu continuais tes études et la pension ou bien... si tu prenais un travail. "

La question était bien plus importante que si c'était une banale intendante de la pension qui la posait : s'il prenait un boulot, cela voudrait dire quitter la pension et venir vivre avec elle, mais Sei était contre cette idée, car c'était bien, trop tôt pour lui de quitter ses études. Elle n'était pas contre qu'ils vivent ensemble, mais elle se refusait à l'idée qu'il arrête ses études pour cela.


Dernière édition par Seiyoku Tenjo le Mer 15 Juin - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kiara177.skyblog.com
Night Tenjo
Surveillant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 650
Age : 24
Sexualité : Hétéro
Cote Coeur : Celui d'un homme comblé
Age (du perso) : 21 ans
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Une Sensation de Liberté    Mar 21 Déc - 21:33

Night rigola en entendant la réponse de sa femme à sa phrase, oui, il était légèrement beau parleur et faisait profil bas quand il voulait se faire pardonner mais cette phrase, il le pensait réellement. A ses yeux, il ne pouvait pas y avoir de plus beau être que Seiyoku. Il se tourna vers la pile de dossiers qui les attendait sur la table, ça en faisant des dossiers, il devait bien en avoir une trentaine ou quarantaine.

- Comme si j'avais le choix de te dire non, tu me tueras.

Un léger sourire apparut sur ses lèvres en même temps que ses paroles. En même temps que ses bras qui venaient se glisser autour de ses mais, les mains de Night vinrent se poser sur les hanches de Sei, resserrant ainsi leur étreinte. Leurs lèvres se rencontrèrent et ils partagèrent un moment privilégié dans cette infirmerie inoccupée. Ce n'était pas toujours qu'ils pouvaient s'embrasser aussi librement. Ils s’étaient mariés en secret, ils existaient la peur de se faire surprendre. C'était d'ailleurs un sentiment qui nourrissait leur relation, ce qui les rendait plus fort, leurs retrouvailles plus excitantes.

- Oui, encore quelques semaines et on fête le nouvel an. D'ailleurs, tu as prévu quelque chose pour le nouvel an ? On pourra partir quelque part, rien que toi et moi.

Il plaça l'une de ses mèches derrière son oreille et vint se pencher vers cette même oreille pour murmurer quelques mots :

- Comme une lune de miel.

Après un mariage, c'était bien la coutume, non ? Et le romantique qu'il voulait absoluement emmener sa femme en lune de miel, il ne pourrai peut etre pas lui offrir le voyage de ses rêves mais ils pouvaient bien se permettre d'aller quelque part de très romantique et passer du temps ensemble. Leurs situations respectifs les avaient empecher d'aller directement après le mariage, c'était peut etre l'occasion de profiter des vacances du nouvel an. On pouvait avoir l'impression que Night était en train de mettre à plus tard la discussion sur leur avenir, c'était légèrement le cas mais il avait eu cette idée durant le cours de physique-chimie et voulait absolument la partager avec son épouse. Mais Sei allait légèrement s'énerver s'il faisait semblait de ne pas avoir entendu sa question.

- Et on pourra aussi discuter de cela, de ma décision. J'ai plutôt envie de dire notre décision car je ne la prendrai sans ton avis, tu le sais bien, Sei'.

Le jeune homme était encore indécis, il voulait continuer ses études mais il ne pouvait pas rester éloigner de son épouse une année, déjà deux mois s'étaient assez compliqués. Et il pouvait mettre à plus tard cette décision, à l'instant, il avait juste envie de profiter l'instant présent : être avec elle, pouvoir l'avoir dans ses bras, passer du temps avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiyoku Tenjo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 28
Sexualité : Bisexuelle
Cote Coeur : Celui d'une enfant s'eveillant à de nouveau sentiment
Age (du perso) : 22 ans
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Une Sensation de Liberté    Jeu 16 Juin - 9:03

"Mmh..."

La dame recula de quelques part, portant son regard par la fenêtre. La fin d'après-midi s'étendait encore, intemporelle, dehors il faisait un gris clair comme comme si une éclaircie dans l'air allait se faire bientôt, la météo avait cependant prévu de la pluie en soirée. Silencieuse un court instant, elle se résigna à accepter que Night reporte à plus tard la conversation, lui laisser plus de temps n'était pas très dérangeant, surtout au vu de l'importance de la décision. Sei se dirigea vers le bureau et se laissa choir sur le fauteuil qui recula de quelques centimètres sur ses roulettes.

" Pour le nouvel an, je songeais en effet à un petit voyage aussi, toi et moi. Je pensais payer visite à mes parents. Peut être pas pour Noël mais au moins pour le nouvel an... alors pour la lune de miel, on peut la placer à Noël ? je sens que tu as une idée derrière la tête. "

Elle lui sourit avec une certaine malice, lisant en lui presque que comme dans un livre ouvert. En même temps qu'elle l'écoutait, elle commença le tri de la pile de dossier précédemment jetée sans élégance en tour de Pise sur le bureau et menaçant de tomber. D'un côté elle posait les dossiers à transférer, de l'autre ceux qui pouvait rester. Elle faisait aussi une pile par différent établissement et quand il le fallait, rajoutait quelques notes en tant qu'infirmière scolaire, remarque sur l'état de santé de l'élève. Elle n'avait pas l'air mais elle aimait beaucoup son métier, fait d'abord par sens du devoir, elle avait fini par y prendre goût. Son caractère aurait contredit sa vocation mais elle tenait bien le bout et savait se faire apprécier par son sérieux.
Après une bonne heure, quand elle eut fini, l'heure de la pause du soir était arrivée. Voila, elle avait deux heure à tuer avait d'entamer la garde du soir pour trois heures et enfin pouvoir rentrer chez elle. Quand elle ne pouvait passer la nuit avec Night, ces jours là elle faisait en sorte d'au moins pouvoir diner avec lui. S'étirant longuement en retirant sa blouse, ellle se tourna vers lui.

" Sinon c'est restaurant ou on va manger chez moi ? l'un ou l'autre me va, j'ai de quoi payer. "

Elle esquissa un sourire en coin en posant la blouse sur un porte manteau. En dessous elle portait un pull en V simple d'un doux cachemire bleu pâle, la couleur de ses yeux. En bas, un jean foncé et des bottes hauts en cuir dur. Seiyoku passa autour de son cou une douce écharpe blanche et enfila une veste courte en cuir dur. Dans son casier, elle se saisit d'un casque qu'elle passa sous son bras et en tendit un autre à Night. Malgré son infirmité visuelle... elle pouvait conduire une moto. Néanmoins elle devait signaler son handicap par un patch "handicapée" sur l'arrière de sa moto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kiara177.skyblog.com
Night Tenjo
Surveillant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 650
Age : 24
Sexualité : Hétéro
Cote Coeur : Celui d'un homme comblé
Age (du perso) : 21 ans
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Une Sensation de Liberté    Sam 18 Juin - 23:16

Des nuages étaient apparus dans le ciel, cachant le Soleil qui rayonnait quelques instants auparavant, fait rare pour un mois de Décembre, c'était surement les conséquences du réchauffement climatique. Ils allaient surement devoir subir les courroux de la pluie en allant diner, c'était une certitude. Night avait soigneusement évité la discussion sur le futur qu’il l’attendait pour parler de choses plus légères mais qui le préoccupaient autant. Depuis plusieurs jours, il travaillait pendant les heures de services de Seiyoku et pendant ses pauses pour récolter le plus d’argent possible et lui préparer une surprise : un voyage à deux à Paris pour leur lune de miel. Ses pensées divaguèrent un peu en pensant à leur voyage, c’était le rêve de tous couples d’aller flâner à Paris, non ?

Un sourire malicieux apparut sur ses lèvres, elle arrivait à lire en lui comme dans un livre ouvert, c’était impressionnant, l’amour le rendait prévisible. Mais il se dissipa en entendant les mots de Seiyoku, les beaux parents, Night écarquilla légèrement les yeux, lui qui n’avait pas de parents, appréhendait une telle rencontre.

- Tes parents ? Tu pensais y aller seule ou avec moi ? En se qui concerne, notre voyage, oui j’ai une idée derrière la tête mais tu ne le découvriras que le jour voulu.

Le jeune étudiant s’approcha de la pile de dossiers qui étaient en déséquilibre pour les remettre en place, il lui avait promis de l’aider, c’était sa condition en entrant dans l’infirmière, il ne voulait pas finir sur le bitume, connaissant son épouse. Il s’éloigna quelques instants pour ranger l’infirmière, remplir les dossiers n’étaient pas ses compétences, il s’amusait de temps en temps à observer Sei’ dans son travail. Elle était concentrée dans son travail, elle disposait soigneusement les dossiers dans les bonnes sections, elle semblait appréciée chaque instants de son travail, dans ses moments là, Night l’aimait encore un peu plus. Il aimait cette air sérieux, son sens du devoir, son ambition et encore il pouvait citer des milliers d’autres raisons.


Pendant une dizaine de minutes, il resta adosser contre l’arche à l’observer, attendant qu’elle en finisse avec ses dossiers. Il prit le casque, impatient de sortir de l’infirmière et pour partager quelques instants de bonheur, juste avant qu’elle aille de nouveau travailler.


« Diner chez toi ? Je cuisinerai, pas besoin de gaspiller de l’argent. Faut profiter de moi, ce n’est pas toujours que je propose de cuisiner en plus ! »


Les clés de l’infirmière en main, tout en ajustant sa veste en cuir, il se dirigea vers la porte de l’infirmière. Des idées de recettes fusaient dans sa tête, ne sachant pas trop quoi préparer, il allait surement trouver une idée en voyant les aliments du réfrigérateur sinon il avait toujours sa recette magnifique de pates qui marchait tout le temps. Il avait beau être japonais mais il avait les habitudes d’un occidental, c’était surement due à ses racines européennes.


Dernière édition par Night Tenjo le Dim 19 Juin - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiyoku Tenjo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 28
Sexualité : Bisexuelle
Cote Coeur : Celui d'une enfant s'eveillant à de nouveau sentiment
Age (du perso) : 22 ans
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Une Sensation de Liberté    Dim 19 Juin - 14:43

( ha problème dans la temporalité, je songeais qu'ils étaient proche des vacances de Noël, 15 jours, sinon ils ne peuvent pas être si proche que cela de la fin de l'école. Au Japon les cours commencent en Avril. L’année est divisée en trois trimestres (avril-juillet / septembre-décembre / janvier-mars) )

" Mh je ne suis pas contre que tu cuisines ! tu sais que je ne suis pas difficile côté nourriture. Pour ce qui est à propos de mes parents, parlons-en quand on sera à la maison d'accord ? "

Ensemble ils se dirigèrent vers la sortie, en partant elle n'oublia pas de verrouiller la porte de l'infirmerie histoire qu'aucune personne indiscrète ne vienne y fouiller. Elle avait aussi beaucoup entendu parler de personne venant voler des anti-douleurs, la pension était assurée, là n'était pas le problème, mais la santé du voleur était de sa responsabilité.
Avant d'emprunter la porte de sortie du personnel qui menait au parking, Sei jeta un coup d'œil à droite et à gauche, observant s'il n'y avait personne. Elle évitait le plus possible qu'on la voit avec Night, surtout dans un cadre privé comme celui-ci. Elle risquait d'être virée et un mauvais rapport pouvait la suivre tout au long de sa carrière. Elle n'avait pas honte de sa relation, mais tant qu'il serait élève et elle, le médecin scolaire, le fossé de la morale continuerait de faire sa loi sur eux. Quand elle fut sûre que la voie était libre, ils s'avancèrent jusqu'à sa moto, une Honda CBF600, belle bête comme on peut le dire ! cela avait été un cadeau de ses parents au vue de son entrée dans l'école de médecine. Elle d'une couleur blanche parfaite, Sei prenait parfois quelques heures même en hiver à la nettoyer et polir, faire gaffe aux éraflures ... elle tenait beaucoup à ce petit bijou.

" N'oublie pas de bien attacher le casque. "

Bien entendu c'était elle qui conduirait, même si Night était son mari, sa bécane... c'était sa bécane, quelque chose de personnel et privé. Montant la première, elle attendit qu'il fut installé pour retirer la béquille et tourner le contact. La moto ronronna doucement entre ses cuisses avant de filer d'abord lentement hors du parking et enfin, s'élancer sur les route de Kiniiru.

suite ici : http://kiniiru.kanak.fr/t869-un-petit-temps-d-intimite#15419
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kiara177.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Sensation de Liberté    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Sensation de Liberté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» Les larmes post-12 janvier: une sensation de bluff 10 mois après

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une pension pas comme les autres :: Rez de Chaussée du Pensionnat :: Infirmerie-
Sauter vers: